zizou












Qu'est-il arrivé à Zidane?
Qu'avait-il en tête?
Est-il tombé sur la tête?

Jouer la vidéo

Après un coup de tête raté contre les filets de la squadra azzura, Zidane pouvait difficilement rater sa nouvelle cible. Une cible hurlante, qui l'aurait nargué et insulté plusieurs fois jusqu'à lui faire dresser les cheveux qu'il n'a pas. En effet, après moult provocations gratuites et prises de tête tout s'est brouillé   dans la tête de Zidane qui en a eu par dessus la tête de cette tête à claques qui se payait sa tête, et son sang lui est monté à la tête sans faire un tour. Quoique fatigué après plus d'une centaine de minutes de jeu, et las d'être la tête de turc de son adversaire Zizou a utilisé le reste de tonus dans sa région céphalique  avant de se jeter tête baissée et d'envoyer un véritable missile à tête chercheuse vers le torse de son rival provocateur et raciste, en donnant tête baissée dans le panneau par la même occasion. C'est ce qu'on appelle une discussion en tête-à-torse et Zizou avait visiblement la tête de l'emploi. Cette faute retombe inévitablement sur sa tête. Et même lorsqu'il fut expulsé pour son acte impardonnable contre cette tête à claques, certes, Zidane quitta le terrain la tête haute, comme un prince. Il n'alla cependant pas rédclamer sa médaille. Normal, il faisait la tête.

Maintenant, analysons ce geste à tête reposée.

Qu'a dit l'italien à Zizou? Sur la tête de ma mère, et je donnerais ma tête à couper qu'il l'a insulté de terroriste musulman. Stéréotype profondément ancré dans les têtes des esprits bornés et intolérants, hélas.

Malheureusement, le geste de Zizou La Tête Chaude - paradoxalement connu pour garder la tête froide en toutes circonstances - a miné les derniers espoirs des bleus qui auraient pu gagner cette coupe d'une tête. Il a du comprendre de travers le célèbre adage "Quand on n'a pas de tête il faut avoir des jambes". En voulant jouer les fortes têtes, il lui était complètement sorti de la tête qu'il disputait un match de finale de coupe du monde, et surtout LE MATCH, son dernier.

Allez, ne nous creusons pas trop la tête et soyons chauvins pour notre tête chauve favorite qui nous a fait tourner nos têtes pendant une douzaine d'années. Malgré cet épisode regrettable dans son parcours footbalistique unique et qui, on l'espère, ne lui coûtera pas d'être condamné à avoir la tête coupée par ceux qui la réclament, Zidane gardera toujours son auréole au dessus de sa tête. Prions qu'il n'ait pas la grosse tête après ça.