normal_grotte



Cet été, un ami français était venu faire du tourisme à Marrakech. Pendant un trajet en voiture, et tout le long d'une ancienne muraille, mon ami m'a fait la remarque suivante :

- A quoi peuvent bien servir ces petits trous qu'on peut voir tout au long des vieilles murailles au Maroc ?

Je lui ai répondu :

- Bof, j'en sais trop rien, et puis faut pas en faire tout un gruyère...

Quelques éclats de rire...mais la question subsistait, implacablement, sans réponse.

Alors à quoi peuvent/pouvaient bien servir ces foutus petits trous qu'on peut apercevoir le long des anciennes murailles marocaines ?

Quelques mois plus tard, un ami architecte me donna l'explication suivante :

la technique de construction des murailles au Maroc s'appelle le Pisé, système constructif en terre crue.

Les trous correspondent à l'emplacement des troncs d'arbres ou aux pieux qui ont servi pour la conception du mur.

Une fois un niveau fini, on passe au niveau suivant...et donc plus de troncs.

Ces trous ne pouvaient être colmatés avant de monter au niveau supérieur.

Mais ces trous jouent également plusieurs rôles : en tant que régulateur thermique,et c'est grâce à eux que les phénomènes de dilatation sont régis. Les petits trous font donc office de joints de dilatation. Ils assurent par ailleurs la stabilité de l'ensemble. Enfin, mais ce n'est pas sûr, ces trous servent à laisser passer les eaux, aussi bien celles des remontées capillaires que les eaux de pluies.

La terre avec laquelle sont construites les murailles s'appelle "lmkhamra", un peu comme la pâte à pain qu'on laisse lever, mais avec de la chaux toutefois. Et pour le cas de la muraille de Rabat, il y avait aussi la pierre de Salé concassée (une sorte de poussière).

Nos ancêtres étaient assez futés : sûrement que la première fois qu'ils ont essayé une plus grande hauteur, la muraille a du s'effondrer. Du coup ils ont cherché comment résoudre ce phénomène.

Certains disent même que ce matériau de construction serait "vivant", en quelque sorte, et que ces trous lui permettent de "respirer".