ane



























Il y a un peu plus d'un an, je lisais dans un article de la "Vie Eco" qu'ne catégorie "mal aimée" (traduisez m7gora) d'équidés ferait partie de l’offre des exportations marocaines. "Les fichiers de l’Office des changes recèlent bien des surprises. Le Maroc est exportateur d’ânes. Et pas n’importe lesquels. Il s’agit d’ânes reproducteurs de race pure. Deux clients en face : la France et l’Espagne".

J'avais bien rigolé à l'époque, en me posant la question de savoir si on devait réellement en être fier, dans un sens plus ou moins figuré.

En revanche, depuis quelque temps, une autre "nouvelle" ne m'a pas autant fait rire que la première. J'ai appris avec stupéfaction qu'un trio de  jeunes marocains avaient lancé un "mouvement" appellé "Hmar Ou Bikheer" (traduisez "âne et bien dans sa peau", ou bien "imbécile heureux").

Les "con-cepteurs" de cette "ruade" (il faut bien appeller un hmar un hmar, n'est ce pas) s'expliquent et le brai... euh le crient à haute voix : il s'agirait d'un slogan qui dénonce des phénomènes tels que l'immobilisme, l'egoisme, l'egocentrisme et la sclérose intellectuelle. Leur idée maitresse : le "ta7mirisme"...ou alors le parti démocrate américain (deuxième hypothèse très improbable). Ils ont commencé avec des tee-shirts et ont des projets d'avenir. je devine déjà : le caleçon, la montre, les tasses, bols, et sac à dos...ainsi que la construction d'un grand "kouri" pour l'accueil des "adhérents"...c'est assez pharaonique, je le conçois.

Pourquoi je n'ai pas trouvé cette "ânerie" drôle ? Parce que les pseudo-explications données par les auteurs de cette "ruade" constituent une grave insulte à l'intelligence des marocains qui connaissent par coeur le registre des blagues foireuses."Hmar Ou Bikheer" n'est que la chute d'une blague foireuse, mettant un vedette un masturbateur vantard dans un bus bondé, qui "lâche sa semence" sur une dame éplorée. Le message de cette monstruosité est pourtant bien clair : le summum du machisme et de la vantardise.

Je pourrais moi même revendiquer être l'auteur de toutes les blagues foireuses qui existent dans le répertoire marocain, et inscrire mon droit au Bureau de droits d'auteurs...au moins ça fera rire (jaune) les employés au guichet qui recevront ma demande...ils trouveront même que l'idée en elle même est la meilleure blague du répertoire.

Ces "Hmir" (pluriel de "Hmar") m'auraient dit : "Notre mouvement s'inscrit dans une tentative de rehausser la réputation de ce pauvre animal injustement  stigmatisé et portant le lourd fardeau de la bêtise humaine, que je les auraient appuyé dans leur démarche. Mais utiliser cette image sans trop savoir pourquoi et sans réel but, j'avoue que ça me dépasse.

A ces gens je dis "Il vous faudra longtemps travailler ce "con-cept" et ne pas vous acharner à trouver des explications et de la "philosophie" là où il n'y en a pas...Il n'y a aucune philosophie dans le je-m'en-foutisme, pas plus qu'il n'y a de profondeur dans le discours d'un je-m'en-foutiste. Personnellement, j'aimerais surtout qu'ils nous expliquent le rapport entre tout ce qu'ils dénoncent et défendent à travers ce slogan, et nos chers équidés. pourquoi chercher à vous justifier, à chercher des messages, une pseudo philosophie là où il n'y en a pas. Nike avec son "Just Do It" ne se prend pas trop la tête : il vend ses produit sans faire de trip philosophico-intellectuel ou revendicatif. De même avec Coca-Cola. Il n'y a pas de corrélation entre le pseudo-message que votre "produit" est sensé faire passer et cette histoire d'âne qui se sent bien dans sa peau, ni même ce concept d'"imbécile heureux" avec ce logo dont la police a été pompée sur celle de la marque "Puma" avec à la place du puma "bondissant" un âne dans la même posture. Ce n'est pas parceque c'est nouveau que c'est forcément bon, qu'une poingnée d'initiés trouvent cette "ruade" branchée et "in" que ça va forcément faire fureur à l'echelle nationale.

Reste l'eternelle question : que viennent faire nos charmants équidés injustement accusés de stupidité dans cette histoire ? Posons nous des questions : Rester toute la journée au soleil, tirer des charettes, recevoir des coups de cravache et vivre dans un "kouri" à manger de la paille ? Non merci. Au lieu d'en faire une pseudo-culture, laissons nos charmants équidés dans le domaine qui leur sied le plus : l'agriculture. Il est clair Tant qu'il y'aura des ânes pour les suivre, c'est sûr...y'en a même tout un troupeau...après y'aura 7awli w'bikhir...comme ça ils rejoindront la légende des moutons de Panurge.

Quoiqu'il en soit, qu'il vendent leur tee-shirts comme bon leur semble...mais qu'ils n'essayent pas de nous convaincre qu'un "Hmar" marocain puisse vivre "Bikheer" dans notre pays...La preuve, même dans l'univers Disney, l' "Hmar" ne se sent pas "bikheer" :














27367DAC_012